LA REPRESENTATION DE LA CORSE DANS LES TEXTES ANTIQUES – Gisèle Mathieu-Castellani

15,00

LA REPRESENTATION DE LA CORSE DANS LES TEXTES ANTIQUES Du miel et du fiel…
Par Gisèle Mathieu-Castellani
Broché.
Format : 16,5 x 24 cm
221 pages
Parution : 04 / 11 / 2004 ÉDITIONS ALAIN PIAZZOLA

ARGUMENTATION :

On a réuni ici les textes des écrivains grecs et latins qui ont fait mention de la Corse, cette île si longtemps convoitée par divers envahisseurs pour sa position stratégique. Ils ont prêté attention à ses noms et surnoms et à leur origine légendaire, comme à son site et à son histoire, ils se sont intéressés à ses mœurs et coutumes, ou encore à sa faune et à sa flore, et aux productions de son sol. Ces textes, accompagnés par les commentaires qu’ils ont suscités, de l’Antiquité aux siècles classiques, nous informent sans doute moins sur les réalités insulaires que sur la représentation de l’île dans le monde antique. C’est à cet imaginaire que l’on s’est attaché, pour tenter de mettre au jour l’importance des légendes et des mythes, et le poids des traditions. Que le regard de ces écrivains, aux yeux desquels l’île restait résolument étrange et étrangère, fût plein de sympathie comme celui de Diodore de Sicile, ou résolument hostile comme celui de Strabon ou de Sénèque, leur témoignage a véhiculé des images et des motifs, des clichés durables, qui semblent résister à la pression de l’Histoire.
L’image de la Corse et des Corses qui se transmet ainsi, de l’Antiquité aux temps modernes, à la Renaissance, et des siècles classiques à nos jours, est toute tissée de bruits et de rumeurs …

AUTEUR :

Gisèle MATHIEU-CASTELLANI, professeur à l’Université Paris-VII, s’est intéressée à la littérature française de la Renaissance et de l’Age baroque et à ses mythes, à l’écriture féminine, aux diverses incidences de la rhétorique, et à l’autobiographie. Elle a notamment publié Les thèmes amoureux dans la poésie française (1570-1600), Klincksieck, 1975; Eros baroque, 10/18, UGE, 1979, rééd. Nizet 1986, rééd.H. Champion, 2003; Mythes de l’Eros baroque, PUF, 1981; Emblèmes de la mort. Nizet, 1988; Montaigne, L’écriture de l’essai. PUF,
1988; La poésie amoureuse de l’âge baroque, Vingt poètes maniéristes et baroques, Le livre de poche classique, 1990; Agrippa d’Aubigné. Le corps de Jézabel, PUF, 1991; La conversation conteuse. Les nouvelles de Marguerite de Navarre, PUF, 1992; La scène judiciaire de l’autobiographie, PUF, 1996; La Quenouille et la Lyre, Corti 1998; Montaigne ou la vérité du mensonge, Droz, 2000; La Rhétorique des passions, PUF, 2000.

En stock (peut être commandé)

Catégorie :

Informations complémentaires

Poids 390 g
Dimensions 24 × 1.5 × 16.5 cm